Comment choisir un bon médiateur ?
En savoir plus

Comment choisir un bon médiateur ?

Comment trouver celui adapté à la situation qui semble inextricable ? 

Dirigeant, Manager, DRH, représentant du personnel ou particuliers, vous tentez de gérer un conflit qui perdure ou vous souhaitez sortir d’une crise sans fin ? Vous n’en pouvez plus ? Vous avez besoin/envie que cela cesse ? Le recours à un médiateur est alors la solution. 

Vous devez choisir un médiateur qui est formé 

Cette question se pose souvent car la profession n’est pas réglementée. Pour certains, tout le monde ou à peu près peut être médiateur. Pour d’autres, la médiation requiert une formation qui fait du médiateur un professionnel.

Je vous conseille de choisir un médiateur formé à la médiation car cette personne aura été formée au processus et aux outils de la médiation. Elle doit avoir une expérience et un parcours qui lui permettent de prendre la distance nécessaire pour accompagner intelligemment les parties.

Vous devez choisir un médiateur qui sait écouter et qui fait abstraction des ses opinions

Cette qualité du médiateur est primordiale car l’écoute active et la reformulation des propos des parties sont extrêmement importants. Cela permet à chacune des parties de se sentir comprise et de pouvoir poursuivre le dialogue dans un climat de confiance.

Il devra savoir poser les bonnes questions au bon moment et fournir les éclaircissements nécessaires pour la bonne compréhension du conflit.

Le médiateur doit également faire abstraction de ses opinions ou valeurs personnelles. Le conflit n’est pas le sien et la solution qu’il doit provoquer doit émaner des parties seules et de leur histoire.  

Vous devez choisir un médiateur qui est neutre

Un bon médiateur doit être impartial et ne pas prendre parti pour l’une ou l’autre des personnes.

Autrement dit, le médiateur est entièrement avec chacune des parties qui s’exprime. Il est partial avec l’une puis avec l’autre.

Vous devez choisir un médiateur qui est capable de tout entendre et qui fait abstraction de ses sentiments 

Un médiateur efficace doit avoir la capacité de comprendre les sentiments et les émotions des parties. Il a de l’empathie et il comprend les points de vue de toutes les parties impliquées dans le conflit.

La maîtrise de soi est également essentiel. Il doit garder son calme en tout temps et en toutes circonstances même lorsque les propos sont forts, violents et que les émotions peuvent le submerger.

La co-médiateur peut être une alternative. La principale différence entre une médiation et une co-médiation, c’est qu’au lieu d’avoir un médiateur, vous en avez deux pour vous accompagner. Dans un processus de co-médiation réussi, chaque médiateur prend donc tantôt la posture d’intervenant, tantôt celle d’observateur.

Vous devez choisir un médiateur qui va (r)établir la communication

Le conflit appartient aux parties en présence. Dans tous les cas, le médiateur devra respecter le temps de parole donné à chacun, il veillera à respecter les silences, les demandes de pauses, de suspensions de réunions, de reculs. Le médiateur doit posséder une excellente capacité de communication pour rétablir le plus souvent un échange entre les parties.

Vous devez choisir un médiateur qui sait travailler « en équipe »

Le médiateur sera en présence certes des parties mais d’autres personnes peuvent participer aux réunions de médiation. Dans ce cas, les parties donnent leur accord. Les éventuels avocats peuvent être également conviés aux réunions. Le médiateur doit donc savoir donner la juste place à chacun.

Restons connectés

Laisser un commentaire